07 septembre 2012

L'heure des loups de Shane Stevens

Je viens de terminer "L'heure des loups" que j'avais entamé le 15 août et j'en ressors heureux. L'auteur a vraiment un style bien à lui et le livre regorge de pépites littéraires qu'on ne s'attend pas toujours à trouver dans un polar. C'est une vraie belle découverte.

Stevens

Paris, 1975. Un homme est découvert pendu à une corde à piano. Son nom : Dieter Bock, ancien capitaine de la Waffen SS. La thèse du suicide est rapidement abandonnée, et l’inspecteur Dreyfus, figure du Quai des Orfèvres, hérite de l’enquête. A son grand désespoir, celle-ci s’oriente vite vers le passé de l’ancien SS. Les pistes sont nombreuses et complexes, depuis une opération du Mossad jusqu’à l’implication de services secrets occidentaux qui auraient employé Dieter Bock après la guerre. Lorsque Dreyfus découvre que trois autres morts sont liées à son enquête, nous sommes à l’orée du premier d’une longue série de coups de théâtre. Toutes les apparences vont en effet s’avérer trompeuses et Dreyfus, en plein dilemme moral, devra venir à bout de ses démons, pour assembler toutes les pièces de cet incroyable puzzle.

 

"L’inspecteur haïssait les samedis, surtout d’avril à septembre. La plupart des services annexes de la Criminelle fonctionnaient au ralenti avec des équipes squelettiques pendant le week-end, non seulement à Paris mais dans toute la France ; les autres pays en faisaient autant. Ce qui est étonnant quand on y songe, puisque la plupart des meurtres spontanés – qui ne sont pas prémédités ni commis au cours d’un acte criminel – surviennent entre le vendredi soir et le lundi matin".

Posté par david75018 à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'heure des loups de Shane Stevens

Nouveau commentaire